Charte

Charte du carnet de recherche de l’axe Imbrications des rapports sociaux Genre, classe, race

Pourquoi un carnet de recherche ?

Le carnet de recherche de l’axe Imbrications des rapports sociaux : genre, classe, race (GCR) a pour objectif de rendre visible les activités de ses membres. Il s’agit de donner accès à un large public et sur le long terme aux points de vue et aux activités scientifiques individuelles et collectives des membres de l’axe GCR. Ce blog est donc conçu comme un support de communication et d’archivage de savoirs sur les imbrications des rapports sociaux.

Qui peut contribuer ?

Toutes les personnes inscrites à titre principal et secondaire dans l’axe GCR peuvent poster des billets de blogs. Elles peuvent également proposer des interventions d’invité∙e∙s.

Les responsables de rubriques sont des membres de l’axe GCR à titre principal. Cette responsabilité s’exerce sur un an.

Que publie-t-on ?

Le carnet de recherche de l’axe GCR publie des billets de blog restituant les activités scientifiques et les points de vue des membres de l’axe. Il peut comporter du texte, des illustrations, des archives sonores.

Le carnet de recherche de l’axe GCR se structure autour de quatre rubriques :

1. Rubrique « Autour du blog »

La rubrique « Autour du blog » est constituée de 4 sous-rubriques :

  • Qui sommes-nous ?

Cette sous-rubrique contient une description de l’axe Imbrication des rapports sociaux : Genre, classe, race

  • Membres

Il s’agit ici de présenter les membres actuel∙le∙s et les ancien∙ne∙s membres de l’axe inscrit∙e∙s à titre principal en quelques lignes ainsi que les membres de l’axe inscrit∙e∙s à titre secondaire.

  • Charte du blog

La charte du blog est publiée sur le blog.

  • Responsables des rubriques

Seul∙e∙s les responsables des rubriques en exercice sont mentionné∙e∙s dans cette sous-rubrique

2. Rubrique « Points de vue »

Cette rubrique est dédiée à des billets de blogs qui peuvent être des comptes-rendus et des notes de lecture ; des comptes-rendus de colloques et de séminaires (extérieurs à l’axe, auxquels un∙e membre a participé) ; des notices bibliographiques ; des analyses d’événements sociaux, politiques et économiques ; des textes de réflexion sur la pratique des sciences sociales ; des entretiens ; des notes de terrain.

3. Rubrique « Publications »

Cette rubrique a pour objectif de présenter les travaux universitaires et publications des membres de l’axe. Elle comporte plusieurs sous-onglets : ouvrages (monographies, ouvrages collectifs, numéros thématiques) ; articles (articles et chapitres d’ouvrage) ; mémoires de master ; thèses ; HDR.

4. Rubrique « Activités collectives »

Cette rubrique présente les activités collectives dans lesquelles sont impliquées les membres de l’axe. Elle est composée de quatre sous-onglets : séminaires de l’axe ; colloques (organisés ou co-organisés par des membres de l’axe) ; enseignements (dispensés par des membres de l’axe) ; projets de recherche (portés ou co-portés par des membres de l’axe).

Comment publie-t-on ?

Les membres de l’axe GCR s’engagent à publier au moins un billet de blog par an.

Tou∙te∙s les membres de l’axe GCR inscrit∙e∙s à titre principal ont accès à l’interface d’administration et peuvent éditer leur billet de blog.

Les membres de l’axe GCR inscrit∙e∙s à titre secondaire envoient un texte et les illustrations à la/le responsable de la rubrique concernée qui se chargera de faire l’editing du billet.

Toutes les propositions de billet de blog sont validées et mises en ligne par la/le responsable des rubriques. En cas de doute sur la validation d’un billet, les autres responsables de rubrique peuvent être consulté∙e∙s.

Nous encourageons vivement le recours à différentes techniques d’écriture inclusive. Nous préconisons le point médian pour les termes non épicènes (« professionnel∙le∙s »). Cette technique peut ne pas être adoptée de manière absolument systématique. D’autres formes d’écriture inclusive sont aussi possibles, comme le fait de décliner successivement certains termes au masculin et au féminin (dans l’ordre alphabétique, par exemple : les chercheurs et les chercheuses). Nous recommandons également l’usage de termes épicènes (« personnes ») et l’application de la règle grammaticale dite de la proximité (le masculin ne l’emporte pas sur le féminin, c’est la proximité avec le nom qui détermine l’accord avec l’adjectif). Certains termes peuvent être déclinés au féminin si les catégories auxquelles ils renvoient sont très majoritairement composées de femmes (le même principe s’applique aux groupes très majoritairement composés d’hommes).

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search